Tout ce que vous devez savoir pour vous débarrasser des mauvaises herbes au jardin:

Par zone à désherber

 
 

Séneçon

Senecon
Le séneçon est assez discret : on ne remarque pas toujours les premiers pieds, de petite taille au printemps. Malgré sa petite taille, cette plante est une véritable "usine à graines" et on se retrouve vite envahi !

EN SAVOIR +

 

Les mauvaises herbes des massifs et des haies

Les mauvaises herbes des massifs et des haies

Au pied des massifs de fleurs vivaces et des arbustes, les premières mauvaises herbes à surgir sont les plus faciles à limiter. Plus on attend et plus on encourage les mauvaises herbes vivaces.

LES RAPIDES

Sous le couvert des cultures en place et sur la terre nue, elles se développent discrètement. Elles servent de réservoir de mauvaises herbes aux autres parties du jardin (allées, potager).
 
Parmi celles-ci on peut citer :
# les chardons et laiterons ;
# certaines plantes à rosettes comme la chélidoine ou le géranium ;
# des lianes comme le gaillet gratteron ;
# des annuelles comme la mercuriale ou certaines graminées ;
# …et la terrible renouée.
 

LES VIVACES

Lorsqu'elles s'installent, elles se développent en touffes plus ou moins larges.
 
On peut citer :
# le chiendent ;
# certaines mauvaises herbes à tiges souterraines comme la fougère aigle, l’herbe aux goutteux ou le tussilage ;
# les orties dioïque, rouge, blanche, brûlante ainsi que le lamier blanc ;
# des graminées vivaces ;
# les lierres commun et terrestre ;
# l’oxalis ;
# certaines plantes à rosette comme le pissenlit ou le plantain ;
# des plantes courant sur le sol comme la renoncule rampante ou le trèfle ;
# des coriaces comme le rumex.
 

LES AGILES

Les plantes grimpantes comme le liseron et les ronces peuvent se faufiler entre les plants de haie et les rosiers qui finiront par les envahir en les recouvrant.
 

LES LIGNEUX

 
De jeunes rejets d'arbres (acacia, cornouillers) s'installent aussi dans les massifs et le long des haies, avant de s'élever au-dessus des plantes à fleurs.