Tout ce que vous devez savoir pour vous débarrasser des mauvaises herbes au jardin:

Par technique de désherbage

 
 

Plantains

Plantain
Les plantains forment des coupes de feuilles plaquées contre le sol, étouffant le gazon et les autres plantes à proximité. Ils font partie des mauvaises herbes prolifiques.

EN SAVOIR +

 

Paillis organique

Paillis organique

DÉSHERBER EN RECOURANT AU PAILLIS ORGANIQUE
 
Le paillage à base de matières dégradables présente un triple avantage : il garde propre le pied des plantations, limite les arrosages et protège les racines du gel.

 

Le paillis (ou mulch) consiste à déposer sur le sol une couche de matériau qui va le protéger des températures extrêmes, limiter l’évaporation et intercepter les rayons du soleil. Résultat, privées de lumière, les graines de mauvaises herbes ne lèvent pas, les arrosages sont moins nombreux et les cultures sont protégées des chocs thermiques.
 
Les paillis organiques sont constitués d’éléments d’origine végétale (écorces, fibres, pailles…), faciles à étaler et qui finissent par se décomposer, enrichissant ainsi le sol comme un engrais de fond. C’est un moyen à moyen terme de nourrir le sol progressivement.
 

PAILLIS DU COMMERCE OU PAILLIS MAISON

On en trouve différentes sortes dans le commerce : paillettes de chanvre, coques de sarrasin, de coco ou de fèves de cacao, écorces de pin, … Selon leur nature, leur couleur ou leur granulométrie, ils seront destinés aux massifs ou au potager.
 
Il est possible de fabriquer soi-même son paillis à partir des tontes de gazon, de feuilles mortes ou de tailles broyées. Attention toutefois à ce qu’il se décompose et ne pourrisse pas. Il risquerait alors de former une barrière qui bloquerait l'eau et l'air.
 

 

EN LITIÈRE ÉPAISSE

Les paillis organiques doivent être étalés sur un sol déjà désherbé d’une épaisseur d'au moins 5 cm, et jusqu'à 10 cm, ce qui représente un volume important sur une grande surface. Cette façon de prévenir les germinations de mauvaises herbes peut s'employer au pied des haies, dans les massifs et au pied des cultures potagères pérennes (rhubarbe, fraisiers, etc.).
 
img3
 

 

EFFICACE, MAIS PAS INFAILLIBLE

 
Comme toute méthode alternative, le paillage organique ne garantit pas une protection à 100% contre l'apparition d'herbes adventices. Poser un paillis sur un sol infesté de chiendent ou de liseron ne règlera pas le problème, ils pourront traverser le paillis (C’est pour cela qu’il faut retirer les mauvaises herbes avant sa mise en place). Par ailleurs, certaines mauvaises herbes comme les pissenlits arrivent à lever sur le paillage lorsqu'il est humide. D'autres peuvent ramper dessus et y faufiler leurs racines, avant de le coloniser, à la façon du lierre terrestre. D’où le choix d’un paillis à granulométrie fine qui sera plus difficile à traverser par les herbes car plus compact.