Tout ce que vous devez savoir pour vous débarrasser des mauvaises herbes au jardin:

Par produit désherbant

 
Conseil
Conseil jardinage

Entretien gazon : le bon moment pour refaire sa pelouse

L’automne est la saison la plus favorable à la rénovation du gazon. En voici les principales étapes.

EN SAVOIR +

 

 

Mouron

Mouron
Le mouron est un habitué des potagers, et des sols riches et bien arrosés en général. Il y forme parfois de si denses étendues qu'il recouvre tout, en rampant par terre et en produisant forces graines !

EN SAVOIR +

 

Le pulvérisateur désherbant

Le pulvérisateur désherbant

LE PULVÉRISATEUR DÉSHERBANT
 
Le pulvérisateur est l’outil indispensable du jardinier pour appliquer dans de bonnes conditions les produits désherbants sur de grandes surfaces. Voici quelques critères pour bien choisir votre modèle et le mode d’emploi pour bien vous en servir.
Il existe deux types de formulation pour les désherbants : des produits prêts à l’emploi, déjà dosés, et des produits concentrés à diluer. Les premiers sont généralement conditionnés dans des vaporisateurs à main. Les seconds doivent être appliqués avec un pulvérisateur (et non à l’arrosoir).
L’arrosoir, longtemps employé pour l’application de bouillies, est proscrit compte tenu de la fluctuation de répartition de la solution donnant lieu à des écarts de résultats.
 
Le pulvérisateur garantit un meilleur résultat qu’un arrosoir, plus précis, avec des gouttes d’eau moins grosses qui ne ruissellent pas et un volume d’eau 4 fois inférieur.
 
On aura besoin d’un pulvérisateur pour traiter des surfaces de grande importance, comme les gazons, les allées, les friches et les grands potagers.
 
Le pulvérisateur est constitué d’un bidon, d’une pompe (à main ou électrique), d’une lance, d’une buse réglable et d’une lanière pour porter le tout.
 
 

LES POINTS CLÉS POUR CHOISIR SON PULVÉRISATEUR

# Un large bouchon pour faciliter le remplissage et le rinçage.
# Un corps translucide et gradué qui facilite le dosage et la dilution.
# Une buse de bonne qualité, à jet plat, facile à rincer.
# Une sangle confortable et une large poignée pour être porté sans gêne.
 

AVANT DE TRAITER

 
1. Mesurez d’abord la surface à traiter, la règle étant de ne préparer que la quantité de bouillie dont vous aurez besoin.
2. Respectez enfin le dosage préconisé figurant sur l’étiquette :
          Dose produit + Dose eau en fonction de la surface correspondante à traiter.
 

UN CACHE POUR ÉVITER LES PROJECTIONS

Même si les gouttelettes projetées par le pulvérisateur semblent bien guidées, il peut toujours y avoir des projections sur les côtés, à la faveur d'un coup de vent ou d'un geste brusque. Un cache amovible, à placer à l'extrémité de la buse, évite cet écart et cible le produit appliqué sur les parties à traiter.
 

FUTÉ : LE COLORANT

Difficile de savoir si on est déjà passé par ici ou par là avec le pulvérisateur. Il existe donc des colorants à ajouter au produit appliqué, et qui teintent les parties sur lesquelles on est passé en visualisant les zones traitées et disparaissent après quelques heures après le traitement.
 

UN PULVÉRISATEUR RÉSERVÉ AUX DÉSHERBANTS

Il ne faut pas employer le même pulvérisateur pour les traitements désherbants et les autres traitements au jardin (insecticides et fongicides, par exemple) mais des appareils distincts pour éviter tout risque d’incident à cause d'un rinçage mal effectué ! A condition de bien le rincer à chaque fois (3 rinçages de la cuve à épandre sur une parcelle déjà traitée), le pulvérisateur dédié au désherbant peut servir à appliquer des produits différents comme le glyphosate ou l’oxadiazon.
 
 

LES AUTRES PRÉCAUTIONS À RESPECTER

 
>> Se protéger les mains, le corps
 
>> Savoir lire les étiquettes des produits désherbants
 
>> Les zones à ne pas traiter
 
>> Les conditions météo et les saisons favorables
 
>> Le rinçage du pulvérisateur
 
>> La gestion des déchets
 
>> Le stockage des produits